Le document du mois

Le théâtre de Saint-Brieuc

Publié le 1 octobre 2020
Corps

Le théâtre municipal de Saint-Brieuc a été construit à partir de 1879 pour remplacer un premier édifice du début du XIXe siècle entièrement détruit lors d’un incendie quatre ans auparavant.

Situé en plein centre-ville, il présente une élégante façade néo-classique divisée en trois parties verticales animées de colonnes lisses aux chapiteaux corinthiens. Au rez-de-chaussée, trois portes ouvrent largement le théâtre sur la ville. A l’étage, trois hautes fenêtres agrémentées de balcons éclairent le foyer, cet espace luxueux où le public se réunit à l’entracte des spectacles.

L’élévation et la coupe du projet du théâtre municipal de Saint-Brieuc, réalisées par l’architecte de la ville Alexandre Angier, sont assez proches de la réalisation finale inaugurée en 1884. Cependant, quelques différences apparaissent : les colonnes initialement cannelées sont en réalité lisses, et le fronton triangulaire qui devait couronner l’édifice est finalement remplacé par trois frontons semi-circulaires. Par ailleurs, des bas reliefs décoratifs sont venus enrichir la façade.

La coupe met en évidence la salle dite à l’italienne, c’est-à-dire de forme elliptique, pouvant accueillir jusqu’à 300 spectateurs. Un décor peint réalisé par les artistes Eugène-Louis Carpezat et Joseph-Antoine Lavastre (peintres-décorateurs de l’Opéra de Paris) orne le plafond de la salle et le plafond du foyer dont la très grande qualité justifie l'inscription aux Monuments historiques le 22 octobre 1996. Depuis 1982, le petit théâtre municipal est complété par la grande salle moderne du théâtre Louis-Guilloux dont la jauge d’environ 900 spectateurs et les caractéristiques techniques de la scène répondent mieux aux ambitions culturelles de la ville-préfecture des Côtes d’Armor.

Coupe transversale du théâtre de Saint-Brieuc, 1878-1879 - Architecte Alexandre Angier (1838-1906)
Coupe transversale du théâtre de Saint-Brieuc, 1878-1879 - Architecte Alexandre Angier (1838-1906) (AD22, 2 O 278/41-15)

Retrouvez l'ensemble des documents du mois dans notre page rétrospective